07042016-IMG_9438

26032016-IMG_8251

photo-1428699190791-2c4f8b144d06

Concerts du jeudi

Une pause beauté au milieu de la semaine. Depuis plus de 20 ans, des concerts de musique sacrée sont organisés gratuitement les jeudis pendant la pause déjeuner. Reprise à partir du 6 octobre     contact

Choeur de la Trinité

Un choeur spécialisé dans la musique sacrée exécute les plus belles pièces du répertoire y compris parfois contemporain. Les répétitions ont lieu le mardi de 20h à 22h15. site web

Art floral liturgique

La beauté de la liturgie et des lieux qui nous sont confiés passe par le soin que nous y apportons. Et par la création… Deux équipes fleurissent : à l’église : Caroline  à la chapelle : Carla

concerts en notre église

Organistes titulaires

Loïc Mallié

organiste titulaire

Thomas Lacôte

organiste titulaire

Jean-François Hatton

organiste titulaire

Carolyn Shuster Fournier

organiste titulaire

Ancien élève d’Olivier Messiaen et invité à jouer à la Trinité pour le Festival Messiaen en 2008, lauréat de plusieurs concours internationaux dont le grand prix d’improvisation à Chartres en 1982, concertiste et compositeur, Loïc Mallié est professeur honoraire des CNSM de Paris et de Lyon, où il tient le Grand Orgue à Saint Pothin.

Thomas Lacôte est organiste titulaire du Grand Orgue de la cathédrale de Bourges, professeur associé au CNSM de Paris et professeur au CRR d’Aubervilliers.
Tous deux ont appris à mettre leurs qualités d’interprètes, d’improvisateurs et de compositeurs au service de la liturgie qu’ils affectionnent particulièrement.

Jean-François Hatton est actuellement organiste et maître de chapelle de l’église Saint-Ferdinand des Ternes, professeur au Conservatoire Claude Debussy (Paris XVII).

Après avoir été organiste à la Cathédrale américaine à Paris, elle fut nommée en 1989 titulaire de l’orgue de chœur Aristide Cavaillé-Coll de l’église de La Trinité où elle créa les « Concerts du Jeudi ». Concertiste internationale, elle joue régulièrement en Europe et aux Etats-Unis. Elle est dédicataire de nombreuses œuvres contemporaines ; ses disques ont été salués chaleureusement par la critique.

Messiaen et le grand-orgue

Le grand-orgue a été construit en 1868 par Cavaillé-Coll. Aristide Guilmant en fut le titulaire jusqu’en 1901. Charles Quef lui succéda et y accompagna les funérailles de Rossini. Olivier Messiaen, grand compositeur et homme de foi, le tint de 1931 jusqu’à sa mort en 1992. Naji Hakim a pris sa succession jusqu’en 2008.

N’ayant jamais voulu séparer sa foi chrétienne de sa musique, Olivier Messiaen a assuré durant plus de 60 ans sa mission d’organiste liturgique. Et lorsqu’il était présent à la Trinité, c’était d’abord en chrétien. Du haut de la tribune de l’orgue, accompagné de son épouse Yvonne Loriod, il participait attentivement à la messe, dans la prière et la contemplation. L’orgue était son univers, toute sa vie : “J’aime mon orgue ! Il est pour moi un frère, un fils, et je serais désespéré de m’en séparer.”

Ce qui étonnait chez ce compositeur à la renommée universelle, c’était l’extrême simplicité avec laquelle il accomplissait son service. Une de ses plus grandes joies était d’improviser sur le plain-chant. Il cherchait toujours à respecter au mieux la tonalité de la fête célébrée, la couleur des lectures du jour.
Puisant dans la richesse du cycle liturgique, c’est à l’orgue de la Trinité que Messiaen a expérimenté ses timbres variés et trouvé l’inspiration de ses principales œuvres : la Nativité, la Transfiguration, l’Ascension, la Pentecôte, le mystère de la Sainte-Trinité, l’Eucharistie…
Des quatre coins du monde on venait écouter cette “musique-vitrail, véritable arc-en-ciel théologique”.

Révélons la Trinité

Visites guidées Le 1er dimanche de chaque mois, à 16h, l’équipe vous accueille pour une visite gratuite. Mise en valeur du patrimoine : pour en savoir plus…