Pendant les 40 jours du Carême, du mercredi des Cendres au dimanche de Pâques les catholiques du monde entier préparent leur cœur à la fête de la résurrection du Christ, le jour de Pâques. Ils sont invités à changer de vie, à se “convertir”, au sens littéral du terme, c’est-à-dire à “se tourner vers” Dieu et vers autrui, en pratiquant la prière, le partage et le jeûne.

Le Carême commence le mercredi des cendres et se termine avec la Semaine sainte et la fête de Pâques.

Se couvrir de cendres, c’est reconnaître sa faiblesse, manifester son regret du péché et signifier son espérance dans la miséricorde de Dieu. Parce qu’il est tourné vers Pâques, le Carême est vécu sous le signe de l’espérance, c’est-à-dire de la confiance en Dieu, et donc de la joie.

Le terme “carême” vient du mot latin “quadragesima”, qui signifie quarante, chiffre biblique symbolique qui exprime une totalité temporelle, un temps achevé. On trouve par exemple :
- les quarante jours du déluge (Genèse 7, 4.12.17),
- les quarante jours de Moïse sur l’Horeb (Exode 24, 18),
- les quarante années du peuple élu dans le désert (Nombres 32, 13),
- la marche de quarante jours d’Élie vers l’Horeb (1 Rois 19, 8),
- les quarante jours du Christ au désert (Matthieu 4, 2 ; Marc 1, 13 ; Luc 4,2).

Source : https://www.paris.catholique.fr/-careme-.html