Dans le cadre du pèlerinage diocésain des chemins de fraternité, un groupe de 15 personnes en situation de prostitution ont passé 4 jours à Lourdes. Le père Pierre-Oliviers Picard, Solonika et Nathalie des Captifs les ont accompagnées.
En voici quelques témoignages marquants. Ils sont le fruit du sérieux de la quête spirituelle de ces personnes. Nous remercions les paroissiens de leur avoir permis de vivre ce temps de rencontre et de réconciliation avec le Seigneur, l’Eglise à travers les liturgies, la confession et ce que Lourdes propose : piscine, procession, grotte etc… Un vrai moment de grâce  !

Nathalie

–  « A la piscine, j’aurai voulu me baigner même la tête pour que le Seigneur me purifie tout entier »

– « Nous les homosexuels et les trans au Pérou on est le diable, on n’a pas accès à l’Eglise, sauf si on change complètement. Ici je me suis senti accueilli et pas jugé. Accepté tel que je suis. J’ai découvert une Eglise différente »

– « J’ai voulu aller me confesser, mais je n’y arrive pas, c’est comme si j’avais des chaînes accrochées à mes poignets. J’ai réussi quand même à parler un tout petit peu, je sens que j’ai fait un tout petit pas, c’est un début. »

– « J’ai aimé voir le film de Bernadette, ça m’a touché. Je suis heureuse, là dans mon cœur »

– « Je me suis sentie libérée, plus ouverte »

– « Je me suis laissée emporter par la prière de la procession aux flambeaux. Il pleuvait mais personne ne se plaignait et on continuait à prier, accompagnés de la Vierge qui marchait devant »

– « Ce que j’ai le plus aimé ce sont les messes tous ensemble, la messe était vivante, belle. On était tous ensemble »

– « J’ai été touchée par l’accueil, oui vraiment. On n’était pas seul, je me suis vraiment sentie accompagnée. Il y avait beaucoup d’attentions. Toujours quelqu’un pour m’aider, pour porter des sacs trop lourds. Les gens étaient très prévenants »

– « Lourdes à été un lieu ou j’ai retrouvé la foi dans l’Eglise. J’en avait tellement besoin. C’était vraiment émouvant la piscine j’ai senti que je lavais toutes les choses sales de ma vie. Je me suis confessée pour la première fois depuis mon enfance. J’ai aussi communié. Je suis heureuse et je me sens en paix»

– « Pour moi la soirée la plus forte a été celle devant le Saint Sacrement. J’ai parlé avec Dieu et j’ai pu échanger intimement avec Lui. J’ai vu mes fautes, et je Lui ai demandé pardon pour tout ce que j’avais fait. Je lui ai demandé qu’Il me montre le chemin »

–  « Pour moi le moment le plus fort a été la piscine. J’ai sentie une émotion que je ne peux décrire et après une grande paix. Je me suis sentie lavée de ma saleté et le poids que je portais sur les épaules est parti. Je suis encore en paix maintenant. D’habitude j’appelle ma mère tous les jours au Pérou, et là je n’ai pas eu besoin de l’appeler. J’ai peur de retrouver ma réalité de vie que j’ai laissée il y à 4 jours. »